Réseautage et formation: une journée CPE durable réussie

Le 13e Salon des artisans récupérateurs
29 novembre 2018
Recourir aux tribunaux pour exiger le respect des engagements internationaux
5 décembre 2018

Le 8 novembre dernier, ENvironnement JEUnesse décernait les certificats CPE durable aux centres de la petite enfance (CPE) et garderies engagés dans son programme d’accompagnement et de certification du même nom. Près de 50 professionnel(le)s du milieu de la petite enfance étaient réuni(e)s à Montréal pour célébrer les bonnes pratiques des CPE en gestion durable.

Ce sont 24 des 33 établissements du réseau CPE durable qui ont obtenu la certification CPE durable. Pour l’année 2018-2019, on compte:

  • 12 établissements au niveau démarrage;
  • 9 au niveau 1;
  • 2 au niveau 2;
  • 1 seul au niveau 3.

En plus de la remise des certificats, des «pépites d’or» ont été accordées à trois centres de la petite enfance pour des projets «coup de cœur»:

  • Le CPE Joli-Cœur à Lac-Beauport a ouvert une 4e installation sans plastique. Le CPE a ainsi favorisé des fournisseurs québécois lors de ses achats et opté pour du mobilier en bois. Au niveau de l’inventaire des jouets, les matériaux naturels et récupérés ont été privilégiés pour constituer un inventaire ouvert et polyvalent. La cour extérieure met de l’avant les éléments naturels et végétalisés, sans module de jeu. Ainsi, l’établissement privilégie l’éducation par la nature.
  • Le CPE Parc-en-ciel à Thetford Mines a lancé «les minis incroyables comestibles», un projet qui vise à offrir à la communauté des légumes cultivés par les enfants. Au cours de la dernière année, le CPE a distribué 175 arbres, réalisé un projet de lutte contre le gaspillage et encouragé la consommation de légumes biologiques et locaux.
  • Le CPE Tortue têtue à Montréal a adopté une politique alimentaire inspirante qui intègre des principes éthiques, socioculturels et écologiques. Le CPE s’est donné plusieurs objectifs ambitieux tels que de cuisiner uniquement des menus de type pesco-végétariens, utiliser des légumineuses sèches en vrac et organiser des pique-niques zéro déchet. La politique prévoit également un approvisionnement local et biologique.

La gestion des matières résiduelles: enjeu de taille dans les milieux de la petite enfance

La journée CPE durable, sous le thème de la gestion des matières résiduelles, s’est poursuivie par la conférence «Des déchets qui n’en sont pas», offerte par ENvironnement JEUnesse. Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse, a présenté les grands défis dans le domaine, dont les difficultés que connaît le Québec à recycler le verre et les enjeux liés aux sites d’enfouissement.

Une fois un portrait global de la situation dressé, Raphaëlle Devatine a complété la formation en proposant des pistes de solution pouvant être mises en oeuvre dans les CPE. Elle a d’abord présenté les trois sources principales de déchets dans ce type d’endroit: cuisine (préparation, pelures, restes alimentaires, pertes de nourriture périmée, les emballages, etc.), bureaux (papier, cartouches d’encre, matériel informatique), activités avec les enfants (pique-niques, papier brun, etc.) avant d’offrir des alternatives aux déchets les plus courants en parlant notamment du 3R-VE (réduction à la source, réemploi, recyclage, valorisation et élimination).

Des initiatives inspirantes dans les CPE durables

Trois CPE ont partagé leurs bonnes pratiques en matière de réduction des déchets durant la journée CPE durable avec les professionnel(le)s d’autres centres de la petite enfance. Le CPE La Marmicelle, certifié CPE durable niveau démarrage, situé à St-Hubert sur la rive sud de Montréal, a mené deux actions principales pour la réduction des déchets: l’implantation des couches lavables et la réduction des déchets alimentaires.

Au CPE Tout Doux, l’établissement a voulu procéder à l’élimination du papier brun. L’idée est venue avec quelque 160 couvertures avec des trous qui devaient être remplacées. Comme les couvertures avaient encore de bonnes parties encore utilisables, l’équipe a découpé des lingettes à même les couvertures. À titre d’exemple, une seule couverture de flanelle représentait environ 50 petites lingettes !

Le CPE La Petite-Patrie est engagé dans le programme CPE durable depuis 2014. Dans l’établissement qui compte 160 enfants, l’équipe a fait beaucoup de petits gestes pour réduire les déchets, dont la mise en commun. En effet, le CPE a créé une joujouthèque où les jeux circulent entre les groupes et les installations. De même, la célébration des anniversaires se fait par le port d’un dossard par l’enfant «C’est ma fête», avec un ensemble de vaisselle spéciale de fête, en remplacement des gâteaux. En évitant l’achat d’objets de fête jetables, comme des petits chapeaux, le CPE La Petite-Patrie a pu tourner le dos au Dollorama ! Un second principe repose sur des aménagements permanents pour répondre aux besoins d’affichage ou de communication. Un tableau permet de partager des nouvelles avec les parents, au lieu d’utiliser de la gommette qui abîme les murs à long terme.

Un atelier d’idéation pour s’inspirer

Animée par l’équipe de Concertation Montréal, un atelier d’idéation a clos la journée CPE durable sur une note positive et ludique. Lors de cette activité, les intervenant(e)s du milieu de la petite enfance étaient invité(e)s à repousser les limites de leur imagination afin de créer des projets réduisant les déchets dans les trois grands secteurs producteurs de matières résiduelles de leurs CPE, soit la cuisine, l’administration et les activités avec les enfants. À titre d’exemple, des questions comme «Comment pourrions nous réduire et gérer plus écologiquement nos matières résiduelles issues des cuisines (repas, collations, emballage, ustensiles, etc.)?» étaient posées. Il fallait répondre à chaque projet à partir d’une liste d’adjectifs préalablement trouvés en décrivant un animal. Par exemple, certain(e)s ont répondu:

  • Faire la guerre au suremballage et favoriser les achats regroupés en vrac (inspiré d’un kangourou combattant);
  • Récupérer des emballages et pelures alimentaires et le jeu des enfants (inspiré de la vache joueuse);
  • Utiliser des produits de base, des produits nobles, de saison et locaux (inspiré du jaguar noble);
  • Créer des menus efficaces et efficients ; réutiliser des produits pour en faire d’autres (inspiré du singe rusé).

La journée CPE durable aura été une journée inspirante durant laquelle réseautage, formation et célébrations étaient au rendez-vous.

À propos du programme CPE durable

En septembre 2014, ENvironnement JEUnesse a lancé CPE durable, un programme d’accompagnement et de certification en gestion durable des Centres de la petite enfance du Québec. Le programme offre aux CPE et aux garderies une expertise et un accompagnement en développement durable adaptés, permettant d’implanter progressivement de saines pratiques de gestion durable. Le ministère de la Famille reconnaît la certification CPE durable comme la seule démarche intégrée en développement durable pour les milieux de la petite enfance.

Pour en savoir plus sur CPE durable