ENvironnement JEUnesse participe à la consultation sur le PMGMR

Les jeunes remettent un examen de français au gouvernement
17 mai 2019
Les Juristes pour l’environnement à l’Université de Montréal
21 mai 2019

Dans le cadre du projet de modification du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) 2015-2020 de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), ENvironnement JEUnesse a déposé un mémoire et présenté sa position le 17 mai 2019… de manière plutôt originale!

Au nom d’ENvironnement JEUnesse, la directrice générale, Catherine Gauthier, a présenté les grandes lignes du mémoire aux commissaires. Elle en a d’ailleurs profité pour amener des échantillons des quelques 1314 lbs de déchets amassés lors d’une corvée de nettoyage tenue la veille à l’École d’éducation internationale de Laval. En présentant ces échantillons, elle a rappelé l’importance de la réduction des déchets à la source, pointant parmi les déchets des pailles, des gobelets de café et des emballages de plastique.

La réduction à la source et le zéro déchet à l’honneur

La question des matières résiduelles suscite un véritable intérêt auprès de la population, y compris auprès des jeunes. Avec 213 mémoires déposés et plus de 3000 participant·e·s à la consultation en ligne, on saisit rapidement l’intérêt significatif des citoyen·ne·s pour cet enjeu.

ENvironnement JEUnesse encourage la CMM à prioriser la réduction à la source, notamment en soutenant le mouvement zéro déchet et en bannissant les articles à usage unique.

  • Que la CMM renforce le respect de la hiérarchie des 3R-VE, soit la réduction, le réemploi, le recyclage, la valorisation et l’élimination.
  • Que la CMM adopte la définition du zéro déchet, en s’inspirant de la Zero Waste International Alliance, et en fasse l’objectif principal de son PMGMR.
  • Que la CMM intervienne afin de diminuer à la source la quantité de matières résiduelles produite par l’industrie des circulaires.
  • Que la CMM amorce une réflexion plus large sur le bannissement des articles à usage unique.
  • Que la CMM se positionne en faveur d’une interdiction du polystyrène et, dans une période transitoire, appuie la récupération du polystyrène à même la collecte sélective.

ENvironnement JEUnesse demande également à ce que la CMM se positionne en faveur de la modernisation de la consigne, notamment en étendant la portée de la consigne aux bouteilles de verre, comme les bouteilles de vin, mais aussi plusieurs autres types de contenants, et en rehaussant le montant de la consigne.

Enfin, nous recommandons que la CMM se positionne en faveur de l’intégration du financement des activités d’information, de sensibilisation et d’éducation dans le régime de compensation de la collecte sélective des matières recyclables.