Consultation sur les objectifs de développement durable

Le collectif Pour le futur lance une invitation à la jeunesse québécoise
6 mai 2019
Guide pratique: bye bye, plastique!
13 mai 2019

En 2015, tous les pays membres des Nations Unies – dont le Canada – se sont engagés à réaliser le Programme 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD). L’ensemble des ministères et organismes fédéraux doivent participer à la mise en œuvre des ODD au Canada et une Unité des ODD a été créé pour assurer la coordination des activités entre les ministères. Cette Unité des ODD organise à l’heure actuelle des consultations à travers le pays avec la société civile. Au Québec, l’AQOCI s’est engagée à consulter les regroupements et mouvements sociaux, dont ENvironnement JEUnesse.

Dans sa contribution, ENvironnement JEUnesse s’est intéressé plus particulièrement aux objectifs concernant la lutte contre les changements climatiques et les services énergétiques. Pour chacun, l’organisme dresse plusieurs pistes de recommandations.

Des mesures urgentes pour le climat

  • Effectuer une révision urgente de la contribution déterminée au niveau national (cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre) du Canada, et ce, en se basant sur le plus récent rapport du GIEC selon lequel la réduction des émissions doit atteindre 50% d’ici 2030, et que les émissions nettes soient de zéro en 2050.
  • Élaborer un plan d’action pancanadien de lutte contre les changements climatiques permettant l’atteinte de la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Adopter une loi climatique pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius.
  • Intégrer des cours d’éducation relative à l’environnement et aux changements climatiques au curriculum scolaire, et ce, dès le primaire.

Nous constatons une lacune majeure dans les indicateurs du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques qui ne comprennent aucune mesure des émissions de gaz à effet de serre. Selon nous, le Canada devrait tenir compte des émissions absolues de gaz à effet de serre dans son évaluation, en plus de mesurer les impacts sur les changements climatiques pour toute politique ou mesure adoptée par le Canada.

Accès à des énergies durables

  • Mettre fin aux subventions aux énergies fossiles, et réinvestir ces sommes dans les énergies renouvelables (énergies éoliennes, solaires et géothermiques) de même que dans les infrastructures de transports actifs et collectifs.
  • Adopter une loi stricte pour freiner l’expansion des projets gaziers et pétroliers, et prévoir le démantèlement des infrastructures désuètes.
  • Améliorer les normes d’efficacité énergétique dans les bâtiments pour réduire leur consommation d’énergie, et offrir des crédits d’impôts comme incitatif.
  • Offrir une plus grande transparence concernant les investissements publics afin de désinvestir des énergies fossiles.
  • Prendre toutes les mesures nécessaires à la transition énergétique pour atteindre une décarbonisation au plus tard en 2050.

Ne pas laisser la jeunesse de côté

Les changements climatiques affecteront les jeunes de façon disproportionnée. Au vu de l’importance des questions abordées, la participation des jeunes à la prise de décision est essentielle. Dans cette perspective, il est inconcevable de ne pas les inclure de façon urgente et adaptée dans le processus décisionnel.

Si les jeunes ont moins l’habitude de s’exprimer sous la forme d’un mémoire ou d’un rapport de synthèse, ce n’est pas par manque d’intérêt envers les enjeux de développement durable. Au contraire, le processus de consultation des jeunes implique des formes de consultation différentes et adaptées à la clientèle jeunesse. Afin que les jeunes se sentent interpelé(e)s dans les processus décisionnels, il importe de repenser la forme des consultations pour mieux les intégrer dans ces processus et les rejoindre là où ils(elles) sont. En milieu scolaire, les ateliers participatifs et les colloques sont des moyens dynamiques et intéressants pour les jeunes qui souhaitent s’exprimer sur les orientations du gouvernement, telles que les ODD. En dehors du milieu scolaire, il apparaît aussi essentiel d’organiser des activités de consultation des jeunes. Ces consultations peuvent se dérouler sous la forme de soirées de discussion ou de cafés citoyens. Ces activités sont généralement organisées dans un lieu convivial où les participant(e)s débattent de manière informelle sur des problématiques de société. Un café citoyen mise sur la participation des citoyen(ne)s et permet une discussion ouverte. Il importe également de créer des partenariats avec des organisations qui œuvrent auprès des jeunes, telles qu’ENvironnement JEUnesse.

Pour une participation soutenue des jeunes dans la réalisation des ODD, plusieurs aspects doivent être considérés: (1) vulgariser et communiquer les informations pertinentes auprès des jeunes; (2) adapter les formes de consultation et de participation à la clientèle jeunesse; (3) et soutenir les organismes qui travaillent avec les jeunes. Voici des pistes de recommandation:

  • ENvironnement JEUnesse recommande le développement d’outils de communication adaptés à la clientèle jeunesse pour vulgariser et diffuser les informations liées aux consultations et aux actions menées par le Canada.
  • ENvironnement JEUnesse recommande de repenser la forme des consultations pour mieux intégrer les jeunes dans ces processus en créant des partenariats avec des organisations de la jeunesse, et ce, en amont.
  • ENvironnement JEUnesse recommande un plus grand soutien du gouvernement aux activités d’éducation à l’environnement et au développement durable pour les jeunes, y compris aux activités liées au développement d’une citoyenneté active et plurielle.
  • ENvironnement JEUnesse recommande la prise en compte de l’équité intergénérationnelle dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des ODD.

ENvironnement JEUnesse déplore le délai extrêmement court accordé à cette consultation sur l’apport des mouvements sociaux québécois à la Stratégie nationale pour le programme 2030. Les échéanciers serrés représentent un obstacle à la participation pleine et entière de la société civile, dont les jeunes.

Pour toutes les contributions Pour le communiqué de l'AQOCI