Rêver le Montréal durable de demain

Une AGA dynamique sous le soleil
11 juin 2018
Des cégeps verts sympathiques au vélo
24 juillet 2018

Le 15 juin dernier, en marge du Congrès ICLEI – Gouvernements locaux pour le développement durable, des jeunes montréalais(e)s se sont rassemblé(e)s dans le cadre de la journée «Rêver le Montréal durable de demain» pour monter des projets et concrétiser leurs rêves respectifs.

Des rêves pour des jeunes motivé(e)s

Concertation Montréal, en collaboration avec la Ville de Montréal et le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM), a proposé quatre rêves durables pour Montréal, soit «Un quotidien sans voiture», «Montréal zéro déchet», «Place aux nouvelles formes d’économie» et «Une plus grande place à l’agriculture urbaine».

En équipe et avec l’aide de mentors, des jeunes de 15 à 35 ans ont d’abord été invité(e)s à participer, le 14 juin, à un atelier d’idéation et à un marathon de cocréation. L’objectif était dans un premier temps de connaître leurs coéquipier(ère)s, mais également d’orienter leurs idées en vue de la planification de leurs projets respectifs le lendemain.

Une journée pour apprendre les rudiments de la gestion de projets

Pendant ce sprint intellectuel de 24 heures, les groupes ont réfléchi aux étapes de réalisation, aux résultats attendus, aux défis et facteurs facilitants, au budget, au calendrier de réalisation et aux indicateurs de suivis en plus de mettre sur pied un pitch de présentation destiné à un jury en fin de journée. Pour certain(e)s participant(e)s, il s’agissait d’une première expérience dans le domaine de la gestion de projets. «J’ai beaucoup appris en peu de temps! La gestion de projets est un domaine stimulant et, quand c’est lié à mon plus grand intérêt, le développement durable, ça l’est encore plus», raconte une membre de l’équipe «Un quotidien sans voiture».

Heureusement, chaque équipe a reçu l’aide d’un(e) mentor au parcours en lien avec la thématique de leur «rêve» :

  • Audrée Letarte, chargée de projets chez MOBA, pour «Un quotidien sans voiture»;
  • Sarah-Mae Houle, gestionnaire administrative de l’épicerie LOCO, pour «Montréal zéro déchet»;
  • Loïc de Fabritus, chargé de projets chez l’Association québécoise du commerce équitable, pour «Place aux nouvelles formes d’économie»;
  • Gaëlle Janvier, chargée de projet en systèmes alimentaires urbains chez Alternatives, pour «Une plus grande place à l’agriculture urbaine».

En plus, un atelier sur la gestion de projets a été offert en matinée par Frédéric Morin-Bordeleau, cofondateur du projet MR-63 et vice-président du Forum jeunesse de l’île de Montréal. Les participant(e)s ont également eu la chance d’avoir un coach, Olivier Offman, associé chez Yulism, pour les encourager pendant ces 24 heures, mais surtout pour s’assurer que chacun des pitchs soit accrocheur.

Les honneurs vont à «Cueillettes urbaines»

Au terme de la journée, c’est finalement l’équipe travaillant sur l’agriculture urbaine qui a remporté 10 000$ pour réaliser son projet «Cueillettes urbaines» au cours de la prochaine année. L’idée est de promouvoir le partage de savoirs entre les nombreuses personnes pratiquant l’agriculture urbaine à Montréal, et ce, via une plateforme web. En plus de recevoir du financement, l’équipe gagnante a également eu l’opportunité de présenter son idée lors du Congrès ICLEI.

«Ce fut une journée assez intense. Monter un projet en 24 heures avec des inconnu(e)s n’est pas de tout repos! Toutefois, nos valeurs communes et notre intérêt pour l’agriculture urbaine nous ont permis de monter un projet viable dans les temps requis», raconte une membre de l’équipe gagnante, Véronique Boyer. Son quatuor voit grand. «Nous espérons pouvoir inscrire Cueillettes urbaines dans le paysage de l’agriculture urbaine montréalaise et avoir un effet rassembleur. Concertation Montréal, le Forum jeunesse et la Ville de Montréal nous orienteront dans nos démarches et nous outilleront dans la réalisation de notre projet», ajoute l’étudiante en action culturelle.

Une jeunesse allumée et créative

Pour les membres de l’équipe «Un quotidien sans voiture», une voie express réservée aux cyclistes pendant une semaine, la MTLXPRESS, était la solution proposée. La qualité de leur pitch a été maintes fois mentionné. Meubles infinis, le concept de l’équipe «Montréal zéro déchet», propose la collecte de vieux meubles laissés dans la rue durant la période des déménagements en collaboration avec des écoles d’ébénisterie afin de leur donner une seconde vie. L’idée du projet était de créer des liens entre les générations en offrant les meubles à des organisations oeuvrant auprès des personnes âgées. Cette dernière idée a d’ailleurs fait l’objet d’une mention coup de coeur par le jury composé de professionnels du milieu du développement durable. Finalement, un parcours de découvertes d’initiatives en économie durable adressé aux jeunes du secondaire était l’idée de l’équipe «Place aux nouvelles formes d’économie».

Sans aucun doute, Rêver le Montréal durable aura été un succès sur toute la ligne; des participant(e)s passionné(e)s, des idées inspirantes et du soutien envers la jeunesse montréalaise auront fait de cette journée une réussite. Montréal sera entre de bonnes demain dans les décennies à venir!

Crédit photo : Concertation Montréal