Mon stage d’observation à ENvironnement JEUnesse

21 février 2020
As-tu l’étoffe d’un·e jeune leader pour l’environnement?
21 février 2020
Les écoles, championnes de la collecte des piles
21 février 2020

Une trouvaille inattendue

Lorsqu’il a fallu que je trouve un stage d’observation, je me suis tout de suite dirigée vers Sainte-Justine car je voulais faire un stage dans le milieu médical. J’ai donc donné une lettre de motivation à deux personnes travaillant là-bas, j’ai appelé plusieurs fois les ressources humaines de Sainte-Justine, mais tout cela sans jamais avoir de réponse. J’ai donc tenté ma chance ailleurs, dans un cabinet de nutritionniste, qui devait me rappeler bientôt. Pas de retour. Me voyant désespérée et sachant que je m’intéresse beaucoup à l’environnement et que c’est une cause qui me tient à cœur, ma mère me dit d’envoyer ma lettre à ENvironnement JEUnesse (ENJEU). Ce que je fis donc. La Directrice générale, Catherine Gauthier, me répondit très rapidement pour me demander de lui envoyer les papiers nécessaires afin de faire mon stage.

Et voilà, mon stage était trouvé en deux jours alors que j’avais passé deux mois à essayer d’en trouver un dans le milieu médical. J’étais très contente et j’avais hâte de découvrir comment fonctionne ENvironnement JEUnesse, qui est une ONG (Organisation Non Gouvernementale) à but non lucratif, qui a pour mission de sensibiliser les jeunes aux enjeux qui touchent l’environnement.

Une expérience enrichissante

Je stressais un peu le premier jour avant de m’y rendre, car je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Et si je posais trop de questions ? Et si je dérangeais ? Enfin bref, un petit stress bien sympathique comme on en a tous déjà vécu. Puis finalement, ça s’est super bien passé ! Quand je suis arrivée aux bureaux, l’équipe a été très accueillante, elle m’avait préparé une petite horaire, ce qui m’a fait très plaisir! J’ai donc tout de suite été intégré aux conférences, aux réunions, mais aussi aux dîners plus relax! J’ai aussi eu quelques tâches à effectuer, comme découper des feuilles pour les votes, compléter des informations pour le rapport annuel, et écrire cet article sur mon expérience.

Je ne sais toujours pas ce que je veux faire comme métier plus tard, mais ce qui est sûr c’est que le développement durable reste dans un coin de ma tête, car ce stage d’observation m’a vraiment fait découvrir de nouveaux métiers que je ne connaissais pas. Par exemple, comment gérer un organisme, organiser des évènements, des salons, des conférences de presse, tout cela en relation avec l’environnement, mais aussi accompagner des CPE et des Cégeps vers une gestion plus durable de leurs établissements, ce que font respectivement Catherine et Joé. J’ai également pu découvrir le côté communication avec Florence, et aussi le côté administration avec Naoko. Cette expérience était très enrichissante, et je tiens vraiment à remercier Catherine, Joé, Florence et Naoko pour leur accueil chaleureux et leur bonne humeur tout au long de ces trois jours.