Le Canada doit agir plus rapidement sur le climat

Un frigo contre le gaspillage au Cégep de Trois-Rivières
6 décembre 2018
Katowice : rendez-vous pour l’opérationnalisation de l’Accord de Paris
9 décembre 2018

Katowice (Pologne), le 7 décembre 2018 – La première semaine de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Katowice (COP24) a commencé par des louanges pour le Canada, après avoir indiqué qu’il rejoignait un groupe restreint mais croissant de pays pour présenter un engagement plus ambitieux en matière de climat d’ici 2020. Cette indication provient de Catherine McKenna, ministre canadienne de l’environnement et du changement climatique, qui arrivera dimanche en Pologne, alors que les discussions entrent dans une phase cruciale.

La première semaine de la COP 24 comprenait plusieurs développements clés:

  • Le Canada a été l’un des 48 pays à avoir souscrit à la Déclaration sur la Silésie solidaire et une transition juste, qui souligne la nécessité d’un travail décent et d’emplois de qualité dans la prochaine économie sobre en carbone.
  • La ministre McKenna a reconnu qu ‘«en 2020, tout le monde doit revenir et être plus ambitieux» afin de respecter l’Accord de Paris et a indiqué que le Canada ferait sa part en élaborant un engagement plus ambitieux de Paris.
  • Les négociateurs canadiens ont apporté des contributions constructives aux efforts mondiaux visant à produire un projet de règlement pour l’accord de Paris, qui est attendu aujourd’hui.

Le projet de règlement laissera aux ministres et aux négociateurs plusieurs questions difficiles à régler au cours de la deuxième semaine de la conférence. Pour obtenir un résultat positif, le Canada devra faire preuve de plus de souplesse sur certaines questions, telles que la confiance dans le financement futur du climat, tout en restant ouvert aux discussions sur les pertes et dommages.

Les membres du Réseau Action Climat Canada ont fait les déclarations suivantes à la fin de la première semaine de COP24:

« Le Canada doit fixer des attentes élevées en Pologne pour que les résultats ici reflètent l’esprit de l’Accord de Paris, mais ce qui compte le plus, c’est ce qui se passe lorsque la ministre McKenna et le reste d’entre nous rentrent chez nous. Nous avons la science, la technologie et le consensus international dont nous avons besoin pour prendre des mesures ambitieuses contre le changement climatique. Il ne manque que la conviction politique pour que cela se produise. » – Catherine Abreu, Directrice générale, Réseau action climat Canada | catherineabreu@climateactionnetwork.ca | +1 902 412 8953

« Les changements climatiques sont une des menaces les plus importantes en matière de droits humains pour ma génération. Le gouvernement canadien a la capacité et la responsabilité d’agir pour respecter et protéger nos droits à la vie et à la sécurité, à l’égalité, à un environnement sain et à la protection de la biodiversité. Il doit ainsi réviser sa cible climatique à la hausse et accélérer une transition juste. » –Catherine Gauthier, Directrice générale, ENvironnement JEUnesse | cgauthier@enjeu.qc.ca | + 48 514 932 404

« Alors que se termine la première semaine de la COP24, avec quelques délais et décisions remises à la semaine prochaine, nous nous attendons à ce que le Canada joue un rôle actif pour conclure l’adoption du manuel d’utilisation de l’accord de Paris et invite tous les parties à augmenter l’ambition de leurs engagements. Les négociateurs doivent être conscient de l’énorme mobilisation citoyenne et de la sonnette d’urgence du récent rapport du GIEC. Le monde les regarde. » –Annie Bérubé, Directrice de relations gouvernementales, Équiterre | aberube@equiterre.org | +1 613-565-3821

« L’Organisation mondiale de la santé a publié un rapport cette semaine affirmant que l’accord de Paris est l’accord de santé publique le plus puissant du siècle. Parallèlement à notre protection contre les effets du climat sur la santé, l’accord de Paris est un outil de réduction de la pollution atmosphérique par les particules fines qui a provoqué 7142 décès au Canada en 2015. Plus nous réduisons nos émissions rapidement, plus nous sauverons de vies. » –Dr Courtney Howard, Auteur principal, Rapport «Lancet Countdown» sur la santé et le changement climatique à l’intention des décideurs canadiens | courtghoward@gmail.com | +1 867-446-7776

« La décision consensuelle sur la Plateforme des communautés locales et des peuples autochtones marque un résultat important, et peut-être même fortuit, à la Journée des peuples autochtones. Cependant, il reste encore du travail à faire, notamment en ce qui concerne le livre de règles de Paris. En tant que peuples autochtones, nous continuerons d’inciter les parties à respecter, promouvoir et faire progresser leurs obligations respectives à l’égard des droits des peuples autochtones sous tous ces aspects. » –Graeme Reed, Conseiller principal, l’Assemblée des Premières Nations | greed@afn.ca | +1 514-915-8382

« Les changements climatiques bouleversent déjà la vie des populations les plus marginalisées du monde, notamment à cause de la sécheresse, de la faim, des catastrophes naturelles et des migrations. Il est essentiel que la COP24 donne une ambition accrue pour une action climatique inclusive et un ensemble de règles permettant de faire le travail. Bien que les pourparlers aient parfois été difficiles, nous continuons d’espérer que le Canada et d’autres feront leur part pour combler le déficit de financement de l’adaptation et libérer le pouvoir des femmes et des filles de bâtir des communautés plus résilientes dans le monde entier. » –Shaughn McArthur, Responsable politique et influence, CARE Canada | shaughn.mcarthur@care.ca | +1 613-286-0821

Partenaires de la délégation d’ENvironnement JEUnesse

La participation de la délégation est rendue possible grâce au soutien financier de LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec et du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Andréanne Brazeau bénéficie également du soutien du député de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla.

Pour en savoir plus sur notre délégation