L’aquaculture au coeur de l’apprentissage à l’école primaire Le Phare

16 février 2021
On mange local au CPE Le Jardin des frimousses
9 février 2021
On gère ses déchets au Cégep de Saint-Jérôme
17 février 2021

Depuis maintenant 12 ans, l’école primaire Le Phare, située à Deschaillons-sur-Saint-Laurent dans le Centre-du-Québec, initie ses élèves à l’aquaculture à l’aide des cahiers d’apprentissages de l’Opération PAJE. À travers le projet, les élèves de 5e et de 6e année acquièrent des connaissances sur les poissons et leurs habitats, en plus d’apprendre à s’occuper d’alevins, soit des jeunes poissons, jusqu’à ce qu’ils deviennent des truites matures.

Prendre soin des alevins

Avant d’accueillir les alevins de truite, les élèves reçoivent un cahier d’apprentissage du Partenariat Action Jeunesse en Environnement (PAJE) dans lequel ils en apprennent davantage sur l’habitat des poissons, leur anatomie, le rôle des bandes riveraines et le fonctionnement des bassins versants. Les élèves apprennent aussi l’impact qu’ont certains polluants, comme les engrais et les huiles usées, sur la qualité des habitats des truites.

Une fois ces connaissances acquises, l’école est prête à accueillir les alevins. Au mois de mars, l’école en reçoit une cinquantaine, qui sont hébergés dans des aquariums placés dans les classes de 5e et de 6e année. Les élèves peuvent alors observer les poissons grandir… et en prendre soin! Les élèves appliquent leurs apprentissages en évaluant la turbidité de l’eau de l’aquarium, en nourrissant les alevins et en s’assurant que leur taille et leur poids sont adéquats.

Des impacts jusqu’à la maison

Le projet aide à développer l’esprit critique des élèves. «On encourage les jeunes à réfléchir aux gestes concrets qu’ils et elles peuvent réaliser pour préserver l’habitat des poissons», explique Sophie Pellerin, enseignante à l’école primaire Le Phare. «Bien entendu, certaines actions sont hors de la portée des élèves, mais les élèves peuvent avoir un impact positif en collectant les déchets dans la rivière, ou en demandant à leurs parents de limiter l’usage d’engrais dans le jardin à la maison, par exemple», ajoute-t-elle.

Une fois les alevins arrivés au stade de fretins (mesurant entre 5 à 7 centimètres), vers la fin du mois de mai, les élèves se donnent rendez-vous à la rivière du Chêne, dans laquelle se trouvent d’autres truites. Après une évaluation des lieux, les fretins sont relâchés à un endroit adéquat pour y vivre leur vie dans leur habitat naturel.

Cette expérience, réalisée tous les deux ans depuis 12 ans, est très appréciée par les élèves et est un excellent exemple d’éducation relative à l’environnement!

Cahier de l'élève utilisé  Pour en savoir plus sur l'opération PAJE

Crédit photo: École primaire Le Phare