Amélie Drainville est dévoilée Porteuse d’espoir 2020

Obtention de la certification VÉLOSYMPATHIQUE au Cégep Édouard-Montpetit
30 avril 2020
Zoom sur l’AGA 2020!
8 juin 2020

Le 20 avril dernier, l’organisme du Jour de la Terre dévoilait la gagnante du prix Porteur d’espoir 2020, Amélie Drainville. Originaire de la Visitation-de-l’Île-Dupas, une municipalité de Lanaudière, elle réussit à allier qualité et quantité dans ses engagements. Son implication variée et son dynamisme font d’elle une Porteuse d’espoir véritablement inspirante.

Une implication de la forêt à la politique

En 2017, Amélie a participé à la création d’un comité sur l’environnement dans sa municipalité. Elle a contribué à l’organisation de nombreuses activités offertes aux personnes de sa communauté: plantation d’arbres, nettoyage des berges, fabrication de nichoirs pour les oiseaux qui résident sur l’île, etc. Elle a aussi initié en 2019 un projet de forêt nourricière, un écosystème autonome qui fournira à la communauté des aliments locaux et biologiques produits de manière durable. Ce projet de «parc à vivres», qui a récolté 43 000$ en subventions, rayonne partout dans la région de Lanaudière et fait la fierté de sa communauté.

Crédit: Delta H Photography

Mordue de politique, Amélie porte fièrement les couleurs de Québec solidaire et s’implique bénévolement au sein de ce parti. Elle a entre autres participé en mars 2019 au lancement de la campagne Ultimatum 2020, qui demande un plan d’action contre les changements climatiques de la part du gouvernement du Québec. Elle s’est aussi fortement impliquée au sein des mouvements étudiants. Avec sa soeur Ariane, elle a lancé en février 2019 le comité de La Planète s’invite à l’Université de Sherbrooke. Elle a donc contribué au succès de la grève étudiante pour le climat du 15 mars 2019.

Porteuse d’espoir… et d’action!

À propos de son titre de Porteuse d’espoir 2020, Amélie dit qu’elle souhaite surtout être une porteuse d’action. «J’espère que les gens vont vraiment manifester leur espoir en gestes concrets», souligne-t-elle. Pour Amélie, l’implication citoyenne est un moyen de vaincre l’éco-anxiété en s’impliquant concrètement dans la lutte aux changements climatiques. «On concentre toute cette énergie-là et on la met dans l’action, c’est ça qui nous permet de passer à travers les moments plus déprimants», dit-elle, une pensée qui prend une toute autre dimension dans le contexte de confinement actuel. Elle entretient son jardin pour développer sa propre autonomie alimentaire et met en place des groupes Facebook pour réunir les gens de sa communauté et ainsi encourager l’entraide et la résilience.

À propos du prix Porteur d’espoir

En partenariat avec ENvironnement JEUnesse et le réseau des Établissements verts Brundtland, le programme Porteur d’espoir du Jour de la Terre récompense chaque année une personne âgée entre 14 et 30 ans qui s’est démarquée par ses efforts et réalisations en matière d’environnement. En plus de mettre en lumière les initiatives du gagnant ou de la gagnante et de l’inviter aux activités officielles de l’organisme, Jour de la Terre lui décerne une bourse de 2000$ en guise de reconnaissance et d’encouragement.

Pour en savoir plus

Programme Porteur d'espoir  Dévoilement en vidéo  Parc à vivres à Île-Dupas  Amélie citée dans La Presse

Crédit photo principale: Facebook/Université de Sherbrooke