ENvironnement JEUnesse conscientise les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux, les outille à travers ses projets éducatifs et les incite à agir dans leur milieu.

ENJEU..LIEN 18 décembre 2015

ENJEU...LIEN

Éditorial

Indaba

Voilà déjà quelques jours que la conférence de Paris s’est terminée, que le nombre de courriels dans ma boite de réception ne dépasse plus les centaines par jour, que je ne cours plus d’une rencontre à une autre.

12 décembre 2015. Je me rappellerai longtemps de cette date où les pays du monde entier ont adopté à l’unanimité l’accord de Paris. Pas assez ambitieux, manque de financement, pas suffisamment fort, et puis après ? On aura beau entendre toutes les critiques de cet accord – dont plusieurs sont pertinentes – il ne faut pas sous-estimer l’importance historique de cette conférence.

L’histoire se souviendra de l’accord de Paris comme du moment où les parties ont reconnu l’importance de limiter le réchauffement en-deçà de 1,5°C en plus d’envoyer un signal très puissant pour une transition énergétique vers 100 % d’énergies renouvelables.

Je dois admettre que je m’attendais au pire à Paris. Même les plus optimistes croyaient que nous n’arrivions pas à un accord universel et légalement contraignant. Et pourtant, la présidence française nous y aura menés !

Indaba, ou l’ingrédient de ces négociations. En langue Zoulou, il s’agit d’un rassemblement de sages qui discutent d’un enjeu important pour la communauté. De manière plus courante, Indaba signifie rassemblement ou rencontre.

Les indabas permettent aussi de faciliter des échanges entre un grand nombre de personnes : ils accordent une voix à chacun tout en bâtissant un consensus. Mais comment ?

Comme le président de la conférence, Laurent Fabius, l’a expliqué, plutôt que chaque pays répète sa position, les pays sont encouragés à exprimer clairement les limites de leurs positions et à fournir des solutions communes. En d’autres mots, les pays peuvent intervenir, mais ils doivent le faire en apportant des solutions pour construire une compréhension commune et un consensus.

Le 10 décembre, alors que les négociations de Paris s’intensifiaient, plusieurs indabas ont eu lieu dans des petites salles. Cette stratégie, utilisée pour la première fois à Durban en 2011, nous aura finalement menés à un résultat impressionnant à Paris, notamment en rationnalisant les enjeux et en ralliant des positions contradictoires.

Si on m’avait demandé ce qui est le plus farfelu entre atteindre la décarbonisation totale d’ici 2050 et voir 196 pays se prêter à une pratique zouloue pour bâtir un consensus, j’aurais certainement choisi la deuxième option !

Il reste évidemment beaucoup à faire, mais la conférence de Paris aura confirmé le mouvement mondial pour une décarbonisation. Autre bonne nouvelle : le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a promis un plan d’action pour lutter contre les changements climatiques dans les 90 jours suivant la conférence. Le décompte est parti !

Parlant de décompte, il ne reste plus que 7 jours avant Noël. Au nom de toute l’équipe, je vous souhaite de très joyeuses fêtes et on se retrouve en 2016 !

-  Catherine Gauthier

Dernières nouvelles

  • Bannir les sacs de plastique : opportunités à saisir et application possible pour tout le Québec

    Amélie Côté, membre d’ENJEU et blogueuse à Bric à bacs

    Beaucoup d’encre a coulé depuis l’adoption par la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) d’une résolution pour le bannissement des sacs de plastique le 10 décembre dernier. Près de la moitié de la population du Québec sera touchée par cette décision, qui prendra effet en avril 2018. Certains critiquent le délai d’application (plus de 2 ans comparativement à la France qui le fait pour tout son territoire en moins d’un an), et d’autres remettent en question la pertinence d’une telle mesure. Mais généralement, on peut dire que l’accueil semble plutôt positif.

    17 décembre 2015 | Lire l’article au complet
  • Inscription

    Étapes et documents nécessaires pour participer au programme de certification

    Vous souhaitez participer au programme de certification ? Deux cohortes seront certifiées cette année :

    Cohorte de septembre 2015 : inscriptions jusqu’au 30 novembre 2015 ou

    Cohorte de janvier 2016 : inscriptions jusqu’au 2 mars 2016

    Télécharger le calendrier 2015-2016 des activités CPE durable

    Calendrier CPE (...)

    13 décembre 2015 | Lire l’article au complet
  • L’accord mondial sur le climat marque un moment historique

    Communiqué de presse

    Paris, le 12 décembre 2015 — Aujourd’hui, le président de la 21e Conférence des parties, le ministre français Laurent Fabius, a livré ce qui pourrait devenir le premier accord international sur le climat où tous les pays du monde s’engagent à sortir des énergies fossiles. Alors que des lacunes subsistent dans l’accord et que davantage d’efforts seront nécessaires, son importance historique ne peut être surestimée. Des représentants de toutes les parties se réunissent dans le but d’adopter cet accord, ce qui devrait survenir plus tard aujourd’hui.

    12 décembre 2015 | Lire l’article au complet

Vidéos

Bise 2013 - Écovillage (timelapse)

Photos

DSC_0205

DSC_0207

DSC_0212

DSC_0213

DSC_0221

DSC_0226

DSC_0214

DSC_0217

À découvrir sur le Net

Actualités sur le Net


Cégep vert du Québec CPE durable Soif de savoir, soif d'agir !
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse