Un panel par et pour les jeunes réussi : « Soif de savoir, soif d’agir ! »

Écodesign, bijoux et accessoires au Festival Eurêka !
29 mai 2017
Réflexion intergénérationnelle sur les enjeux liés à l’eau
31 mai 2017

Montréal, le 30 mai 2017 – Le 30 mai 2017 à 12 h 15, la Maison du développement durable, en collaboration avec ENvironnement JEUnesse, présentait le panel « Soif de savoir, soif d’agir ! ». L’événement réunissait des élèves de l’école Robert-Gravel, des expert(e)s et des élues montréalaises.

Des toilettes à l’EauNU pour la protection de l’eau

Suite à leur participation à des activités de formation et à des ateliers, les élèves ont formulé un ensemble de recommandations à l’intention des élu(e)s montréalais(es). Les élèves de l’école Robert-Gravel ont proposé que « toutes les futures constructions et rénovations importantes aient des toilettes écologiques comme des toilettes sèches ou des toilettes à double chasse », comme l’a rapporté Mahira N’diaye, une des élèves ayant pris part au projet.

Les jeunes ont été nombreux à proposer que les bâtiments, en particulier ceux en construction ou subissant des rénovations, soient dotés de systèmes de récupération d’eau de pluie. « L’eau de pluie et l’eau grise peuvent alimenter les jardins et les douches », explique Mahira N’diaye.

Afin d’accroître la sensibilisation et participation citoyenne, plusieurs pistes de solution ont été évoquées : offrir des activités de sensibilisation, surtout auprès des jeunes, et créer ou s’engager dans divers groupes autant à l’échelle locale qu’internationale.

« À l’école Robert-Gravel, nous avons pensé à la création de l’EauNU. Ce serait une organisation mondiale démocratique qui ferait voter des lois et adopterait des solutions pour la préservation de l’eau », précise Laetitia Malette, une autre des élèves ayant pris part au projet.

Un projet mobilisateur pour les jeunes

Pour Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse, « le projet Soif de savoir, soif d’agir ! a permis de sensibiliser les élèves aux enjeux montréalais et globaux liés à l’eau, en plus de les inciter à modifier leurs comportements. »

Elle ajoute que « le fait qu’ils et elles puissent aujourd’hui s’adresser directement aux expert(e)s et aux élu(e)s vient reconnaître la pertinence et l’importance de l’implication des jeunes de tout âge. »

Des élues et des expert(e)s pour réagir aux idées des élèves

Madame Chantal Rouleau, membre du comité exécutif, et responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau à la Ville de Montréal, et mairesse de l’Arrondissement Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, a abordé la qualité de l’eau exceptionnelle à Montréal. Questionnée à savoir s’il est possible de nettoyer le fleuve pour s’y baigner, elle a répondu « oui ! », avec un enthousiasme marqué.

Madame Maja Vodanovic, conseillère d’arrondissement à Lachine, a lancé l’idée de créer des « water park » à Montréal. Il s’agit de bassins situés dans des zones où les eaux de ruissellement sont importantes. Ces lieux peuvent être aménagés sous la forme de parc ou de terrain de jeux, et récupérer les eaux de ruissellement par un système de collecte souterrain.

Monsieur François Séguin, opérateur principal et technicien, usine d’épuration à Montréal et porteur d’eau pour la Coalition Eau secours a réagi à la proposition des élèves de créer un étiquetage nouveau pour l’empreinte hydrique des biens de consommation, arguant que peu de gens savent que la fabrication d’une paire de jeans requiert 100 L d’eau.

Enfin, Madame Martine Chatelain, porte-parole de la Coalition Eau secours, a soulevé le risque que représente l’installation de compteurs d’eau, un premier pas selon elle vers la privatisation de l’eau. Elle a également encouragé les élèves à s’impliquer dans des organisations pour préserver et valoriser l’eau.

Partenaires

La Maison du développement durable tient à remercier Hydro-Québec, partenaire principal de sa programmation. Elle remercie aussi ENvironnement JEUnesse, la Coalition Eau Secours, le Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada, la Fondation du Grand Montréal, le projet Eau Bleue RBC et Planetair, grâce auquel seront compensées les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participant(e)s de la programmation 2017.

À propos de la Maison du développement durable

Huit organisations engagées dans la promotion du développement durable se sont unies afin de créer la Maison du développement durable, un pôle de rencontres, d’échanges, de réflexion et d’innovations. Ce bâtiment écologique démonstratif, le premier bâtiment certifié LEED® Platine NC au Québec, a pour mission d’inspirer les citoyens, les experts et les élus et de créer une synergie entre ses membres fondateurs.

À propos d’ENvironnement JEUnesse

Créé en 1979, ENvironnement JEUnesse (ENJEU) est un organisme d’éducation relative à l’environnement qui vise à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux, les outiller à travers ses projets éducatifs et les inciter à agir dans leur milieu. www.enjeu.qc.ca

– 30 –

Renseignements :

Catherine Gauthier
Directrice générale | ENvironnement JEUnesse
cgauthier@enjeu.qc.ca | 514-377-3114

Krystel Papineau
Directrice des communications et de la programmation | Maison du développement durable
kpapineau@lamdd.org | 438-492-6537