Accueil du site > À propos > Nouvelles

Une participation du public à tous les niveaux

2 décembre 2014

Lors de la journée d’ouverture de la conférence, ENvironnement JEUnesse a pris part à l’événement « La participation du public dans les processus décisionnels sur le climat : apprendre des expériences locales et nationales ».

La participation du public aux processus décisionnels liés aux changements climatiques est essentielle à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de mesures politiques efficaces et équitables. L’article 6 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) demande aux Parties de promouvoir et de faciliter la participation du public au processus décisionnel sur les changements climatiques et ses impacts.

ENvironnement JEUnesse montre l’exemple

Les panélistes ont d’abord exposé les liens entre la participation du public aux processus décisionnels climatiques et le respect et la promotion des droits humains. Parmi les panélistes, la vice-présidente d’ENvironnement JEUnesse (ENJEU) a partagé des exemples de bonnes pratiques aux niveaux local et national.

Une des activités d’ENJEU est de simuler des audiences publiques et d’autres forums où le public est appelé à prendre part aux processus de décision. Le public, en particulier les jeunes, peuvent ainsi partager leurs idées. En tant qu’organisation, ENJEU reprend ces propositions et solutions aux enjeux environnementaux pour ensuite les transmettre aux décideurs politiques dans des forums plus formels, tels que des audiences publiques.

En effet, le public général et les jeunes sont plus à l’aise de s’exprimer et de prendre la parole dans des processus moins formels, ou plus accessibles. À cet effet, les gouvernements locaux, les municipalités et les villes demeurent un lieu privilégié, notamment en raison de leur proximité avec les citoyens.

Dialogue sur la participation du public

L’événement interactif a permis d’encourager le public à discuter des bonnes pratiques et des principes pour une participation effective du public à la prise de décision. La salle bondée s’est divisée en sous-groupes – une formule plutôt unique pour un événement de la CCNUCC – pour discuter des bénéfices d’une approche participative, des exigences minimales pour une participation effective et des moyens de promouvoir la participation publique au sein des négociations climatiques.

Au cours des délibérations en sous-groupes, les participants ont relevé plusieurs avantages à la participation publique. La sensibilisation et l’implication des citoyens étaient fréquemment citées. En outre, des individus informés seraient plus enclins à passer à l’action pour lutter contre les changements climatiques. La participation du public tout au long des processus – de l’élaboration à l’évaluation des politiques – garantirait une plus grande influence des citoyens ainsi que des décisions plus durables. En effet, la mise en œuvre des politiques et des décisions bénéficierait d’un appui des citoyens, ce qui assurerait leur pérennité.

Ces discussions ont ainsi permis de tirer des conclusions pour promouvoir et renforcer la participation du public, au niveau national et pour la mise en œuvre de la CCNUCC.

L’événement était coorganisé par The Governance, Environment and Markets (GEM) Initiative de l’Université de Yale et le Centre de Droit International du Développement Durable (CDIDD).

Salon des artisans récupérateurs (SAR) Cégep vert du Québec CPE durable
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse