Accueil du site > Actions > CPE durable > Initiatives inspirantes

Troc-tes-Trésors

Encourager la coopération au CPE Harmonie
3 mars 2015

Établissement : CPE Harmonie
Emplacement : Plateau-Mont-Royal, Montréal
Nb d’installation(s) : 1
Nb d’enfants : 52

Lorsqu’on entre au CPE Harmonie, à Montréal, on est bien-sûr accueillis par la série de petits casiers où les enfants peuvent laisser manteaux, bottes et effets personnels à leur arrivée. Mais on remarque aussi une grande affiche sur laquelle on peut lire l’inscription « Troc-tes-Trésors ». Il s’agit d’un babillard qui invite les parents-utilisateurs autant que les employés du CPE à offrir ou à demander des biens ou des services.

Habit de neige trop petit à donner, besoin de patins à glace de pointure 4, casse-têtes à échanger, offre d’une place en covoiturage : toute requête peut être prétexte aux échanges, une initiative qui répond aux valeurs de coopération et de consommation responsable que souhaitait mettre de l’avant le CPE.

L’idée est venue en octobre 2013 lors d’une réunion du Comité vert du CPE, sur lequel siégeaient deux parents bénévoles, une éducatrice et la directrice de l’établissement. Le comité s’était notamment donné le mandat de tisser des liens de solidarité et de coopération plus forts entre les parents et les travailleurs du CPE, et cherchait un projet qui répondrait à cette mission. En étant à la fois économique et très simple à implanter, le babillard Troc-tes-Trésors permettrait de favoriser les échanges entre des parents qui n’avaient par exemple pas l’occasion de se croiser autrement.

Ceux-ci ont donc été avisés par courriel de la nouveauté. Ils ont été invités à inscrire sur l’affiche ce qu’ils avaient à offrir/échanger ou ce qu’ils cherchaient, de même que leurs coordonnées. Une colonne de suivi avait aussi été prévue afin de savoir si le troc ou l’échange de service a réussi ou non. Le comité s’était fixé comme objectif pour l’année 2013-2014 de mener à au moins dix échanges et deux ententes de covoiturage, lequel fut atteint, l’affiche ayant amené une bonne participation des utilisateurs.

Afin que le babillard ne sombre pas dans l’oubli, il est installé à l’entrée du CPE pendant les mois d’automne, et apparait à nouveau à l’heure des grands ménages du printemps. Il suffira bientôt que quelques bourgeons éclosent pour que les parents le remarquent à nouveau sur un mur du CPE.

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse