Sept-Îles, Chicoutimi et Val-d’Or chantonnent déjà !

Nos forêts chantées prennent racines !
12 novembre 2015

Trois premières écoles participantes à Nos forêts chantées ont eu droit à l’atelier thématique du projet au cours des deux dernières semaines. ENvironnement JEUnesse s’est déplacé sur la Côte-Nord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Abitibi-Témiscamingue pour lancer le projet. Constat : les élèves de ces régions ont un lien indéniable avec la forêt !

L’aventure Nos forêts chantées a commencé à l’École Jean-du-Nord de Sept-Îles (photos) le 3 novembre dernier alors que la neige jonchait déjà le sol. Vingt-cinq élèves de 3e secondaire du programme d’art dramatique ont participé avec enthousiasme au tout premier atelier thématique. Pour l’occasion, le journaliste socioculturel de l’émission Bonjour la Côte de la radio de Radio-Canada était sur place. Un reportage à ne pas manquer pour comprendre l’essence du projet. Écoutez l’archive du 5 novembre de l’émission à 7h18 pour entendre les élèves réagir à chaud ainsi que les explications de l’enseignante Caroline Gallant et de l’animatrice Sandra Giasson-Cloutier.

Crédit Andrée-Anne Rouleau
Crédit Andrée-Anne Rouleau

Le 5 novembre, c’était au tour d’une vingtaine d’élèves de l’École secondaire de l’Odyssée Dominique-Racine de Chicoutimi et de leur enseignante Véronique Blais de réfléchir aux enjeux liés à la forêt québécoise et de s’interroger sur les liens existants entre les humains et la nature. Ce groupe modulaire de 4e et 5e secondaire était d’autant plus honoré de recevoir ENvironnement JEUnesse qu’il n’a pas souvent l’occasion de participer à de tels projets. Les élèves sont choyés puisqu’ils ont aussi eu droit, au cours de la même semaine, aux ateliers de l’Association forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour bonifier leurs connaissances.

La Polyvalente Le Carrefour de Val-d’Or n’est pas en reste puisque, exceptionnellement, deux groupes du programme d’études internationales (PEI) de 4e secondaire, soit 47 élèves, ont assisté et participé à la présentation du 12 novembre. En effet, si l’atelier comporte une portion plus magistrale, sa forme permet surtout aux élèves de discuter en équipe et de partager leur réflexion en grand groupe. L’enseignant responsable, Christian Poulin, prévoit faire des liens entre le projet et le roman actuellement en lecture dans le cours de français avec un de ses groupes tandis que l’autre participera à l’écriture de la chanson.

Crédit Andrée-Anne Rouleau
Crédit Andrée-Anne Rouleau

Ces régions, dont la présence de la forêt dans le paysage est indéniable, seront les premières à recevoir les ateliers donnés par l’écrivain et parolier Jonathan Harnois qui mèneront à l’écriture des chansons. Ce dernier entamait sa tournée régionale cette semaine au Saguenay, pour ensuite continuer en Abitibi et sur la Côte-Nord dans les prochaines semaines.

Au total, 250 élèves de onze (11) écoles d’autant de régions différentes ont la chance de participer au projet Nos forêts chantées réalisé par la Fondation des Cowboys Fringants en collaboration avec ENvironnement JEUnesse, l’organisme étant responsable de la sensibilisation et de la mobilisation des écoles.

#nosforêtschantées

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse