Participation de la jeunesse aux négociations

10 août 2011

Au Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro en 1992, quelques jeunes étaient présents, dont Severn Cullis-Suzuki, fille du reconnu David Suzuki, qui avait prononcé une allocution dont on entend encore parler. Ce n’est que lors de la conférence de Montréal, en 2005, qu’on a vu une explosion de la participation des jeunes grâce à l’initiative d’ENvironnement JEUnesse d’organiser un Sommet international de la jeunesse pour réunir des jeunes de partout dans le monde avant le début des négociations.

Depuis, la jeunesse internationale a suivi les négociations de près, et est maintenant reconnue par une constitution appelée YOUNGO (YOUNG pour jeunes, et NGO pour ONG en anglais). Cette constitution permet aux jeunes d’intervenir durant les négociations, de faire des propositions aux parties, etc. La Conférence de Cancún a permis de rétablir la confiance, lourdement affectée par la Conférence de Copenhague, notamment grâce à la création d’un fonds vert. Les parties ont cependant remis à plus tard un bon nombre de décisions et d’engagements.

Les organisations de la jeunesse ne manqueront donc pas l’occasion de faire preuve de leadership en matière de lutte aux changements climatiques dans le but de faire progresser les négociations. À ce jour, il existe un bon nombre de délégations de jeunes à travers le monde, mais les plus importantes sont celles de l’Australie, des États-Unis et du Canada. La Délégation de la jeunesse du Québec a été créée afin de représenter la jeunesse québécoise, de promouvoir la langue française, et de toucher davantage aux enjeux politiques et réalités sociales du Québec.

La Constitution de la jeunesse en chiffres...

  • Le secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques a reconnu la Constitution de la jeunesse (YOUNGO) en septembre 2009.
  • Lors de la conférence de Copenhague, les jeunes ont pris la parole pour la première fois en plénière !
  • Au cours de l’année 2010 uniquement, 16 interventions ont été faites au nom de la jeunesse internationale.
  • Depuis 2009, les jeunes ont également déposé 12 propositions officielles lors des sessions de négociations sur le climat.
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse