Accueil du site > Actions > CPE durable > Initiatives inspirantes

Recycler pour mieux créer

Au CPE Vire-Crêpe, on bricole à même le bac vert !
22 janvier 2015

Établissement : CPE Vire-Crêpe, installation Jardin d’Étoiles
Emplacement : Saint-Nicolas, Lévis
Nb d’enfants : 82

Comment s’y prendre pour éviter les Dollarama et les Walmart de ce monde lorsque vient le temps d’acheter du matériel de bricolage ? Pour l’installation Jardin d’Étoiles du CPE Vire-Crêpe, à Lévis, la solution se trouve dans le bac de recyclage !

Depuis environ un an, le CPE a pris l’habitude de solliciter les parents afin de garnir les étagères de l’entrepôt à bricolage. Deux fois par année, ces derniers trouvent à l’entrée de l’établissement une belle affiche leur rappelant qu’est venu le temps de faire la tournée des racoins de la maison en famille, en quête de petits objets ou de matériel qui ne sert plus.

Cartons d’oeufs, rouleau de corde, bouts de laine, retailles de feutre, écrous, boutons et choux d’emballage arrivent en quantité au CPE et sont triés avec les enfants avant d’être classés par catégorie dans le local d’entreposage accessible aux éducatrices. « Quelques étagères suffisent, il n’est pas nécessaire d’avoir un local entier à y consacrer », précise Aude Patterson-Hamel, directrice du Jardin d’Étoiles.

Il s’agit d’une pratique avec un faible besoin en logistique qui s’inscrivait en toute cohérence dans l’approche pédagogique de l’établissement, soit l’approche Reggio Emilia, qui vise notamment à favoriser l’implication de la famille dans le milieu de vie des enfants. D’autant plus que peu de temps après l’ouverture de l’installation, en juin 2011, le Jardin d’Étoiles avait commencé, à titre de CPE pionnier, à collaborer avec ENvironnement JEUnesse à l’élaboration d’une certification en développement durable adaptée au milieu de la petite enfance.

« Nous cherchions de nouvelles mesures à mettre en place depuis l’ouverture pour réduire notre impact sur l’environnement, explique la directrice. Et pourquoi acheter du carton neuf alors qu’il y en a partout autour de nous ? » Résultat ? Le budget de l’installation alloué au matériel de bricolage a diminué de plus de moitié, constate Aude. « Après, il ne reste qu’à acheter de temps à autre de la peinture, des crayons feutre... Puis ça nous permet d’avoir le budget pour acheter des produits de qualité... et de ne plus faire d’achats au Dollarama ! »

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse