• environnement jeunesse
  • facebook vim�o twitter flickr rss

Les bouteilles d’eau vouées à disparaître

Le milieu collégial poursuit sa marche en ce sens !
31 mars 2016

Avec le Collège de Maisonneuve qui emboîte le pas, les cégeps et collèges sont de plus en plus nombreux à abandonner la vente d’eau embouteillée sur leurs campus. Un enjeu d’actualité qui figure depuis près de 10 ans dans les plans d’action des établissements d’enseignement postsecondaire québécois.

« À l’heure où Montréal réfléchit à l’élimination des bouteilles d’eau en plastique, le Collège de Maisonneuve prévoit en avoir complètement cessé la vente sur ses trois campus d’ici l’automne 2017.

Un projet-pilote entamé à la dernière rentrée scolaire éliminera tous les points de vente d’eau embouteillée, dans les cafétérias et dans les machines. Les bouteilles d’eau seront peu à peu éliminées complètement, même durant les événements corporatifs.

Le Collège veut plutôt favoriser le remplissage de gourdes aux fontaines d’eau. Déjà, plus d’une dizaine de nouvelles fontaines à remplissage automatique ont été installées sur les campus du 3800 et du 6220, rue Sherbrooke.

Les nouvelles fontaines affichent en temps réel le décompte des gourdes qui ont été remplies.

« On compte environ 20 000 bouteilles d’eau par mois », estime le technicien en loisirs.

Des gourdes réutilisables sont déjà vendues au café étudiant et à la coop. À la prochaine rentrée scolaire, ces gourdes seront également disponibles à la cafétéria et dans les machines distributrices.

Le Collège de Maisonneuve s’est muni d’une politique de développement durable qui encourage notamment le tri des matières résiduelles, le covoiturage et les déplacements à vélo. Un comité d’action et de concertation en environnement (CACE), formé d’étudiants et de membres du personnel, s’assure de l’avancement des projets initiés au collège et de veiller à l’application de la politique de développement durable. »

L’article sur le Collège Maisonneuve est disponible en version intégrale ici.

* * * *

Depuis plusieurs années les campus postsecondaires québécois se mobilisent contre la vente d’eau embouteillée et proposent à leurs communautés des activités de formation et de sensibilisation sur la thématique, mais surtout en insistant sur l’implantation de mesures bien concrètes pour valoriser l’eau publique, pour présenter l’eau comme un droit humain, pour lutter contre sa privatisation et pour réduire la consommation globale de ces produits à fort impact sur l’environnement (produits fabriqués à base de pétrole, polluants, à faible taux de recyclage, etc.)

Cette revue de presse non exhaustive permet de constater que les avancées dans ce dossier ne datent pas d’hier et que les trousses d’action d’ENvironnement JEUnesse sont encore bien pertinentes !

Crédit photo : Chris Jordan

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse