• environnement jeunesse
  • facebook vim�o twitter flickr rss

Le Cégep Édouard-Montpetit lauréat d’un prix national pour un événement écoresponsable

4 juin 2015

À l’occasion du Championnat canadien de volleyball féminin de l’Association canadienne du sport collégial (ACSC) tenu en mars 2015, le cégep Édouard-Montpetit a remporté le Prix pour l’innovation 2015 de l’ACSC grâce aux différentes mesures mises en place pour faire de ce championnat un événement sportif écoresponsable.

Remis annuellement à un membre de l’ACSC, ce prix a pour objectif de récompenser les initiatives novatrices. Celles-ci doivent constituer une avancée unique en matière de marketing, communication ou technologie. « C’est une fierté pour le Cégep de recevoir ce prix. L’environnement est une préoccupation constante dans notre institution. Nous avons fait beaucoup d’efforts cette année dans ce domaine, et ces efforts sont maintenant récompensés », a mentionné Catherine Hurteau, responsable des sports au Cégep.

L’environnement : une préoccupation dès les débuts du projet

Lorsque le Cégep a su, en janvier 2014, qu’il serait l’hôte du Championnat en mars 2015, un comité de 15 personnes, provenant de différents services, a été créé et l’environnement a rapidement été établi comme une priorité. « Avec notre titre Cégep vert du Québec - niveau Excellence, il était tout naturel pour nous de rendre écoresponsable cette grande rencontre sportive et de minimiser les impacts environnementaux engendrés par l’organisation d’un tel événement », soutient Maya de Cardenas, technicienne en environnement au Cégep.

Gestion accrue des déchets et achat local

Pour atteindre cet objectif, une multitude de mesures ont été mises en place, comme les installations supplémentaires de zones de recyclage et de compostage. Ont également été utilisés des ustensiles, des assiettes, des serviettes de table sans chlore, et des contenants de boîtes à lunch, tous compostables. Au niveau de la nourriture, une philosophie d’achat local a été mise de l’avant. « Les pommes et le café équitable venaient d’entreprises situées à proximité du Cégep. Le sucre était également biologique et équitable ». Les deux cantines ont composté leurs déchets organiques et ont utilisé un savon à vaisselle et un nettoyant écologiques. Voilà quelques exemples d’efforts déployés tout au long du Championnat.

Un Ecocup souvenir pour protéger l’environnement

Un Ecocup souvenir à l’effigie du championnat a été fait pour l’occasion. « Afin d’éviter l’utilisation de gobelets à café en styromousse, de verres en plastique et d’empêcher la vente de bouteilles d’eau et de jus, les athlètes, les entraîneurs, les arbitres, les bénévoles et le public, devaient se procurer un verre en échange d’un dépôt de 2 $ (remboursable) », a fait savoir Mme de Cardenas. Ainsi, toute personne désirant acheter à boire, le faisait de manière écoresponsable, et pouvait s’il elle le désirait, garder le verre en souvenir. L’Ecocup a permis de réduire significativement la quantité de déchets générés par les cantines.

Une expertise en événements sportifs d’envergure

Ayant maintenant un historique de plus en plus important en organisation d’événements sportifs, le Cégep occupe désormais une place de choix dans la communauté collégiale pour la planification et la gestion d’événements de ce genre. « Nous espérons que d’autres collèges suivront notre exemple et n’hésiteront pas à faire appel à notre expertise », a souligné Mme Hurteau. D’ailleurs, en mai 2015, le Cégep a présenté les grandes phases de l’organisation du Championnat lors du 2e colloque québécois sur l’organisation d’événements sportifs majeurs et la gestion d’installations sportives, à Sherbrooke.

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse