La Délégation de la jeunesse du Québec rencontre l’ambassadeur canadien

1 décembre 2011
1er décembre 2011
PDF - 801.5 ko

La Délégation de la jeunesse du Québec rencontre l’ambassadeur canadien

Durban, le 1er décembre 2011 – La Délégation de la jeunesse du Québec d’ENvironnement JEUnesse est arrivée à Durban, en Afrique du Sud, vendredi dernier pour prendre part au sommet sur le climat.

Rencontre avec la délégation officielle du Canada

Une fois à Durban, les membres du groupe ont tenu une rencontre avec l’ambassadeur canadien Guy Saint-Jacques. La Délégation de la jeunesse du Québec en a profité pour transmettre sa conviction que la communauté internationale doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 25% par à rapport à 1990 en 2020 au plus tard. Elle dénonce également l’inaction du gouvernement canadien qui utilise son poids diplomatique pour détruire le Protocole de Kyoto plutôt que de faire réellement face aux enjeux des changements climatiques.

Lors de cette rencontre, la délégation a également abordé les questions de la représentation de la jeunesse dans les négociations et de la francophonie. À propos de la possibilité d’inclure des représentants de la jeunesse dans la délégation canadienne officielle - ce fut le cas jusqu’en 2006 - la réponse de l’ambassadeur a déçu. Il « aimerai[t] être optimiste, mais la situation économique précaire et les pressions pour couper les dépenses [l’]en empêchent. »

« Même si nous n’endossons pas la position défendue par le gouvernement canadien à Durban, cela ne nous empêche pas d’entretenir un dialogue avec les représentants du Canada » a déclaré Catherine Gauthier, responsable de la Délégation de la jeunesse du Québec et chargée de projet chez ENvironnement JEUnesse. Elle reste cependant sceptique quant à l’influence de cette rencontre sur la position canadienne.

Rôle de la jeunesse francophone

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et d’ambition que la délégation a initié des activités pour rassembler la jeunesse francophone sous un réseau de collaboration. Les membres du groupe ont initié un projet de coopération avec la jeunesse francophone internationale. Olivia Toussaint-Martin, agente de liaison internationale du groupe « espère pouvoir produire et partager une plus grande variété de contenu en français afin d’assurer une représentation plus juste de la francophonie dans les négociations sur le climat. »

L’organisme ENvironnement JEUnesse stimule le développement d’une conscience environnementale et d’une pensée critique auprès des jeunes afin qu’ils exercent des actions citoyennes pour un avenir viable. Plus d’informations en ligne : www.enjeu.qc.ca/delegation

30

Catherine Gauthier Chargée de projet et responsable des communications médias Délégation de la jeunesse du Québec | ENvironnement JEUnesse Durban : + 27 79 193 2204 | delegation enjeu.qc.ca www.enjeu.qc.ca/delegation

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse