La DJQ en bref

Par Jean-François Veilleux, analyste politique
11 décembre 2011

Alors que la 17e Conférence des Parties (CdP) se termine, l’heure est au bilan et la Délégation de la jeunesse du Québec n’y fait pas exception ! Voici donc un bref survol de toutes les activités de la DJQ en marge de la conférence de Durban.

L’aventure a commencé avec l’arrivée de la Délégation à Durban dans le magnifique quartier de Bluff, à deux pas des vagues. Malheureusement pour nous, la plage attendra et on s’attèle à la tâche en participant à la Conférence de la jeunesse organisée par la Constitution de la jeunesse (YOUNGO), en plus d’être présent à la rencontre de la francophonie. Suivent ensuite des rencontres de stratégie avec le Réseau Action Climat international le tout lors de la même fin de semaine. La Délégation va également se faire accréditer pour la conférence, et nous sommes heureux d’être en Afrique du Sud pour ce grand événement.

Le lundi commençait la conférence, et nous participons à notre premier « conseil de bande » de YOUNGO. Nous participons également à nos premières réunions quotidiennes avec les différents regroupements dont nous sommes membres. Plus tard dans la semaine, nous avons la chance de rencontrer le négociateur en chef pour le Canada, Guy Saint-Jacques. À partir de la fin de la première semaine, nos habiletés de participant à la CdP ont beaucoup évoluées, et nous assistons chacun aux rencontres qui nous intéressent le plus, faisant un court résumé ensuite aux autres membres. De brèves rencontres avec la francophonie sont également organisées tout au long de la semaine.

Nous profitons de la fin de semaine pour nous reposer et participer à un tour sur les mesures d’adaptation mise en place à Durban, en plus d’assister à la manifestation pour la justice climatique. On profite également de la journée de congé pour aller au marché, ou assister à une seconde rencontre de stratégie avec le Réseau Action Climat international.

La deuxième semaine s’annonce mouvementée avec l’arrivée des ministres. Des actions sont faites par la société civile et le Canada n’échappe pas aux critiques. La Délégation profite des événements parallèles présentés un peu partout dans le centre de convention et à l’extérieur pour apprendre, réseauter et faire connaître la DJQ partout dans le monde. Nous rencontrons également les représentants du gouvernement du Québec, en plus d’obtenir un quasi tête-à-tête avec le ministre fédéral de l’Environnement. Des rencontres fort intéressantes qui permettront d’assurer une certaine pérennité au projet de la DJQ.

Au point culminant, au dernier jour des négociations, on pouvait sentir la fébrilité, la fatigue et une certaine impatience quant au débouché de la conférence. Le dernier jour en durera presque trois, alors nous nous relayons l’information, combattant bravement une connexion Internet très fragile, actualisant nos boites de réception aux 15 secondes et suivant constamment l’action sur Twitter.

Finalement, on peut dire que la Délégation a atteint tous ses objectifs, et que tous les membres sont passés d’individus à un équipage, formant des liens intenses suite à cette période de deux semaines toute aussi intense. En espérant que vous avez apprécié notre travail, on vous dit merci et à la prochaine COP !

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse