ENvironnement JEUnesse
2 roues 4 saisons

L’action citoyenne à vélo, Avant que ça déraille ! 2011, randonnée réussie !

22 février 2011

Le lundi 21 février dernier, après avoir bravé les rigueurs de l’hiver, les cyclistes ont relevés le défi en arrivant à destination devant l’hôtel du Parlement à Québec. Pour vous décrire le point culminant de l’aventure, quoi de mieux qu’une description de l’expérience via un article rédigé par Frédéric Tremblay, un des cyclistes, qui paraîtra sous peu dans le journal étudiant Éponyme du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption.

D’ailleurs, nous vous invitons à parcourir la revue de presse de l’événement en cliquant ici.

Vélorutionnaires, debout !

Retour sur un road trip environnemental extraordinaire

C’est inévitable : il n’y a pas moyen de faire du vélo d’hiver dans la région de L’Assomption sans se faire regarder comme un extraterrestre. On finit par en rire, et on continue de pédaler quand même. Mais reste toujours ce malaise de se sentir un peu seul au monde. Pas de meilleur remède à cette bizarrerie que de participer à l’Action citoyenne à vélo : un défi de vélo d’hiver, voyage Montréal-Québec – une expérience à répéter, absolument.

L’activité ne pêche pas par manque de buts, et ses ambitions sont grandes. Son objectif premier est d’aller porter à Québec, dans un geste d’éclat, un micromémoire composé par les cyclistes et présentant, cette année, les revendications suivantes : un système de pistes cyclables réellement utilitaire et l’intermodalité dans les transports actifs/collectifs (possibilité de passer au vélo à l’autobus ou au métro plus facilement). Ensuite, s’arrêter dans quelques écoles en cours de route pour sensibiliser les étudiants aux questions environnementales. Aussi, prouver qu’on peut faire du vélo l’hiver, sans être nécessairement un grand sportif. Et enfin, relever le défi, triper, vivre une activité de groupe intense, oui, mais intensément enrichissante aussi.

Le voyage est organisé chaque année aux environs de février. Il se tenait cette année du vendredi 18 au lundi 21 février. Avec possibilité d’accommodements de la part des enseignants, manquer deux jours de Cégep devient d’un coup tout à fait abordable ! Des entraînements avant cette date nous ont permis de nous habituer aux particularités du vélo d’hiver. Environ 80 cyclistes partaient de Montréal, encore plus des autres régions du Québec ; ils étaient près de 150 à se retrouver à Québec. Plus que l’an dernier… et moins que l’an prochain, on espère !

De nombreux arrêts sont prévus en cours de route pour se reposer et manger à profusion – personne ne pourrait accuser ENvironnement JEUnesse, l’organisme organisateur, de laisser les cyclistes mourir de faim ! Trois jours de vélo sont nécessaires pour arriver à Québec, et pour aboutir à Lévis dimanche soir : festivités pour tous avant d’aller se reposer en vue du lendemain. Repos essentiel, vu la côte qu’il faut monter pour se rendre au Parlement : plusieurs s’arrêtent en cours de pente, peu importe, tant qu’on se rend tous au sommet !

Une manifestation de juristes et procureurs de la Couronne nous y accueille ; qu’à cela ne tienne, on croirait au rassemblement des États généraux ; les cyclistes crient leur appui aux juristes, qui sont moins enchantés, eux, de se faire voler la vedette. On finir par leur laisser la place et par prendre des autobus pour revenir vers Montréal – c’est un aller-simple, quoiqu’on se serait presque senti l’énergie pour faire le retour à vélo aussi. Seul regret du jour : ne pas avoir eu droit aux discours des députés, tous occupés à débattre à propos de la loi spéciale sur le retour au travail des procureurs de la Couronne. À plus tard, Amir !

« S’il y a une expérience qui peut changer quelqu’un, c’est bien celle-là » : le bon mot est d’Emmanuel Précourt-Sénécal, qui participait l’Action citoyenne pour la deuxième année. Marie-Christine Yelle et Frédéric Tremblay (alias moi-même), les deux autres représentants du CRLA, ne pourraient qu’approuver. À qui la chance pour l’an prochain ?

Frédéric Tremblay

Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse