Accueil du site > À propos > Nouvelles

L’accord mondial sur le climat marque un moment historique

Communiqué de presse
12 décembre 2015

Paris, le 12 décembre 2015 — Aujourd’hui, le président de la 21e Conférence des parties, le ministre français Laurent Fabius, a livré ce qui pourrait devenir le premier accord international sur le climat où tous les pays du monde s’engagent à sortir des énergies fossiles. Alors que des lacunes subsistent dans l’accord et que davantage d’efforts seront nécessaires, son importance historique ne peut être surestimée. Des représentants de toutes les parties se réunissent dans le but d’adopter cet accord, ce qui devrait survenir plus tard aujourd’hui.

L’accord de Paris comprend un engagement à long terme pour limiter le réchauffement à 1,5°C et atteindre zéro émission de gaz à effet de serre d’ici à la deuxième moitié du siècle. Pour atteindre cet objectif, tous les pays sont tenus de réviser leurs plans de réduction des émissions dès 2018, et le Canada doit travailler auprès de partenaires internationaux pour assurer que le niveau d’ambition soit suffisamment élevé pour atteindre l’objectif à long terme. Il s’agit d’un signal fort pour une transition énergétique vers 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050.

Cet accord soutient également les pays vulnérables contre les effets des changements climatiques grâce à un soutien financier accru au fil des ans qui permettra d’assurer la transition vers des énergies renouvelables et des mesures d’adaptation aux impacts climatiques. L’engagement à fournir un soutien financier est prolongé jusqu’à 2025 avec une révision prévue pour déterminer si davantage de fonds sont nécessaires. En outre, un élan d’espoir nouveau est permis pour les pays qui souffrent des impacts permanents et irréversibles des changements climatiques, grâce à un engagement à déterminer, au cours des quatre prochaines années, le meilleur moyen de leur fournir un soutien.

Le Canada a joué un rôle constructif dans ces négociations, un signal qui confirme la promesse du Premier ministre que « le Canada est de retour ». L’accent mis sur la limite de réchauffement de 1,5°C et l’inclusion des droits humains et des droits des peuples autochtones est en effet le résultat d’un travail diplomatique efficace mené par le Canada.

Les Canadiens vont désormais tourner leur regard de la scène internationale aux politiques domestiques. Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a promis un cadre pour une politique canadienne sur le climat d’ici 90 jours. Les Canadiens ont des attentes élevées, et c’est maintenant au tour du Premier ministre et de toutes les provinces et territoires de bâtir une stratégie canadienne sur le climat qui sera à la hauteur de l’accord de Paris, y compris la vision à long terme pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C.

Cela permet de souligner l’importance des actions domestiques et de la participation continue de la société civile pour veiller à ce que les objectifs de haut niveau établis dans cet accord se traduisent par des politiques nationales ambitieuses.

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez contacter :

ENvironnement JEUnesse

Catherine Gauthier
Présidente, ENvironnement JEUnesse
À Paris : +33 (0) 671 68 77 92 | presidence enjeu.qc.ca _ Pour appeler du Canada vers la France, vous devez composer ce numéro : 011 + 33 + 671 68 77 92

Jérôme Normand
Directeur général, ENvironnement JEUnesse
514 252-3016, poste 228 ou 514 577-3016 | jnormand enjeu.qc.ca

Climate Action Network - Réseau action climat Canada

Catherine Abreu, Ecology Action Centre, +33 7 88 80 66 59, acsec ecologyaction.ca
Steven Guilbeault, Équiterre, +1-514-231-2650
Dale Marshall, Environmental Defence, +1-613-868-9917
Adam Scott, Environmental Defence, +1-416-347-3858
Patrick Bonin, Greenpeace Canada, +33 (0) 6 77 70 37 60

SAR présenté par RECYC-QUÉBEC CPE durable Cégep vert du Québec
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse