Accueil du site > À propos > Nouvelles

Jeunesse et générations futures

5 décembre 2014

Le 4 décembre, dans le cadre de la journée de la jeunesse et des générations futures à la conférence de Lima, les jeunes ont rencontré les co-présidents des organes subsidiaires SBI et SBSTA, soit l’organe subsidiaire de mise en œuvre et l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technique.

Cette journée dédiée à la jeunesse et aux générations futures a aussi permis de discuter de l’article 6 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Cet article porte spécifiquement sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public – ce qui rejoint particulièrement les jeunes.

Pour un représentant des Philippines, la participation des jeunes permet d’assurer une action durable pour lutter contre les changements climatiques. En plus de reconnaître la nécessité d’un effort intergénérationnel, le délégué philippin a expliqué que l’implication des jeunes favorise l’innovation et nous pousse à sortir des sentiers battus.

Des exemples inspirants

Le représentant des Philippines a donné une série d’exemples où des initiatives menées par des jeunes ont connu un grand succès. À la Barbade, des jeunes ont mis en place un projet de recyclage des huiles usées dans les restaurants pour les transformer en biocarburants. En Biélorussie, d’autres ont lancé un festival sur les économies d’énergie qui fut une telle réussite que des agences gouvernementales en sont aujourd’hui partenaires. En Chine, des jeunes ont fait du porte-à-porte dans le but de mener une étude sur l’empreinte écologique des ménages et de sensibiliser 2 000 familles.

Des jeunes comme catalyseurs

Finalement, le délégué philippin a déclaré que les jeunes sont des leaders légitimes, pas seulement des acteurs facultatifs, et des catalyseurs de l’action climatique. Son enthousiasme était également partagé par Reuben Sessa de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Parlant des initiatives climatiques, l’expert a affirmé que « lorsqu’on implique les jeunes, on peut aller plus rapidement et plus loin ».

Note : SBI et SBSTA signifient « Subsidiairy Body for Implementation » et « Subsidiary Body for Scientific and Technological Advice ».

Bise d'automne SAR présenté par RECYC-QUÉBEC Cégep vert du Québec
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse