Accueil du site > À propos > Nouvelles

Des jeunes canadiens au sommet de l’ONU sur le climat

Par Alex Cool-Fergus
27 novembre 2014

Au moment d’écrire ces mots, les gouvernements de la planète s’apprêtent encore une fois à se lancer dans deux semaines de course folle. À la 20e Conférence des Parties (COP 20) à Lima, au Pérou, ils tenteront d’élaborer un accord pour freiner autant que possible les changements climatiques.

Ce sera la 20e fois que la communauté internationale se réunit au nom de la lutte aux changements climatiques. Il est incroyable de constater que depuis deux décennies, soit l’entièreté de ma vie, certains aspects de notre société tels que la technologie, le libre-échange ou la communication ont tellement évolués alors que le monde semble encore être pris à la case départ au niveau des changements climatiques.

J’assisterai à COP 20 en tant que membre de la Délégation jeunesse canadienne. Notre objectif lors de COP 20 sera de rappeler aux leaders mondiaux, particulièrement le gouvernement canadien, que nous refusons d’accepter leur inaction sur les changements climatiques. Le Canada, en particulier, a une influence fort négative sur les négociations : afin de poursuivre ses projets d’exploitation débridée, les diplomates canadiens cherchent à museler les voix qui l’opposent, tout en essayant de faire adopter des mesures absurdes par la communauté internationale. Nous savons que nous méritons mieux que cela et nous continuerons à exiger des mesures pour que la crise climatique se règle.

Au cours de la dernière année seulement, maints exemples prouvent que les citoyens sont prêts à agir en faveur de notre environnement. On n’a qu’à regarder les courageuses et courageux Marcheurs pour la Terre Mère, la campagne Coule pas chez nous !, les défenseurs de Burnaby Mountain ainsi que de nombreuses initiatives citoyennes qui rendent nos communautés plus saines, équitables et agréables. Partout sur la planète, des voix s’élèvent en opposition à l’injustice climatique et les populations réclament une meilleure qualité de l’environnement.

En apprenant que je participerais à COP 20, beaucoup de gens de mon entourage m’ont demandé si je croyais réellement pouvoir faire une différence alors que les COP sont renommées comme étant inutiles. Je peux comprendre leur questionnement et leur déception. Je ressens cela aussi. Comment puis-je justifier un voyage aussi cher en CO₂ alors qu’il risque quand même d’aboutir à un accord décevant et incomplet ?

Je crois toutefois que malgré le fait que ce sera la 20e Conférence des Parties et que nous n’en sommes toujours pas à un accord, les enjeux sont trop importants pour abandonner. On ne peut pas laisser ces décisions uniquement entre les mains des gouvernements. C’est pourquoi il est primordial d’avoir une présence citoyenne à COP 20. Sans cela, les gouvernements se sentiraient libres d’agir à leur guise. Les groupes comme la Délégation jeunesse canadienne permettent aussi aux gens de chez nous de comprendre ce qui se passe lors des négociations afin qu’ils puissent mettre de la pression sur nos dirigeants.

Les citoyens doivent se lever et faire entendre leur voix sur toutes les tribunes : nous méritons mieux.

Biographie

Originaire de Gatineau, Québec, Alex Cool-Fergus a étudié à l’Université de Sherbrooke au baccalauréat en études de l’environnement. Avec la Délégation jeunesse canadienne, elle prendra part à la conférence de Lima sur le climat (COP20). En 2011, Alex a eu la chance d’être bénévole dans un organisation non gouvernementale (ONG) environnementale à Yellowknife, ce qui a allumé son désir de dévouer sa vie au domaine prestigieux de l’activisme (haha !). Depuis ce temps, elle a entre autres participé à la fondation de la Coopérative de vélos La Déraille et œuvré au sein de l’organisme Campus Durable à l’Université de Sherbrooke.

Pour suivre les activités de la Délégation jeunesse canadienne

Du 1er au 12 décembre, Alex partagera une série d’articles sur la conférence de Lima et son implication dans l’ENJEU...lien et sur le site Internet d’ENvironnement JEUnesse. De plus, vous pouvez suivre la Délégation de la jeunesse canadienne sur Facebook, Twitter ou sur notre blogue. D’ici-là, vous pouvez nous envoyer votre photo ou vos gazouillis Twitter avec le hashtag #NousMéritonsMieux.

SAR présenté par RECYC-QUÉBEC CPE durable Cégep vert du Québec
Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse Environnement Jeunesse